bdshutterstock-216524116

L’éthylotest anti-démarrage concerne aussi les professionnels

L’obligation récente d’équiper les véhicules de certains conducteurs d’un éthylotest touche aussi les flottes professionnelles. Revue de détail.

Depuis le 1er décembre 2016 (décret 30 sept. 2016), les automobilistes ayant commis les délits suivants :

– conduite en état alcoolique ou en état d’ivresse manifeste,

– délit de fuite après avoir causé un accident,

– homicide ou blessures involontaires en étant dans un état alcoolique,peuvent être condamnés, à titre de peine complémentaire ou de composition pénale, à ne conduire que des véhicules équipés d’un éthylotest anti-démarrage. La condamnation ne peut excéder cinq ans ou entre six mois et trois ans s’il s’agit d’une composition pénale. Si la sanction accompagne une suspension ou une annulation de permis, elle prend effet lorsque le contrevenant récupère son titre de conduite.

L’obligation de monter un éthylotest anti-démarrage homologué UTAC concerne également les véhicules à usage professionnel, y compris les utilitaires. Le coût est de l’ordre de 1 000 euros et une maintenance, au moins annuelle, doit être effectuée.